John Pike le lieutenant devenu mème

Les images d’actualité présentes sur Internet provoquent parfois la création « d’objets culturels », proches de l’univers des jeunes,  qui peuvent être étudiés dans le cadre de l’éducation aux médias (traitement de l’actualité, analyse d’images, droit à l’image…)

Aux États-Unis, les médias s’interrogent sur la couverture médiatique de l’occupation de Wall street par les insurgés et son influence dans le débat sur l’élection présidentielle. Megan Garber, du laboratoire de journalisme Nieman (en), souligne l’impact des images et de la vidéo montrant le lieutenant John Pike pulvérisant à bout portant des manifestants agenouillés. Sur YouTube, la vidéo a été vue près 1,7 millions de fois. D’autres photos et vidéos sont partagées sur toutes les plate-formes. Elle souligne qu’avec le mème (1) de l’image le mouvement a « élargi son champ d’application » pour devenir « quelque chose de plus qu’un mouvement politique.
Ce qui est sûr c’est que les internautes rivalisent d’imagination pour produire l’image qui deviendra culte.
Parcourez le pearltree ci-dessous pour retrouver du matériel à utilisr.

1) Définition donnée par Vincent Glad dans « Pourquoi les mèmes ne sont pas des mèmes » : « Le terme est abondamment utilisé dans les médias web français depuis 2008. Dans l’acception médiatique française, le “mème” Internet est un objet culturel (photo, vidéo, phrase…) qui circule sur le web et qui est remixé par les internautes. Il s’oppose ainsi au “buzz” pour lequel la participation des internautes est moins décisive, se contentant de faire circuler l’objet sans y apporter une touche créatrice. »

mème John Pike dans (equivert)