Un portail, un document et une opération

Éducnet a disparu en tant qu’adresse, mais pas ses ressources qui ont intégré Éduscol. Le Clemi a actualisé son document sur les programmes et l’éducation aux médias et organise une opération en collaboration avec la Maison des journalistes.

Éducnet fusionne avec Eduscol
Depuis la rentrée, Éducnet, site ministériel des nouvelles technologies en éducation a intégré le portail Éduscol. Selon la présentation : « la réunion des deux sites marque l’intégration du numérique dans tous les domaines de l’enseignement. »
Les sites du portail dont la charte graphique est commune se déclinent ainsi :
–        sites disciplinaires ;
–        Internet responsable ;
–        entrer dans le métier ;
–        le rendez-vous des lettres.
Tous proposent informations et outils pour accompagner les enseignants.
Le dossier éducnet  sur l’éducation aux médias y a trouvé sa place. Il s’articule selon le plan suivant :
1. Notion d’éducation aux médias ;
2. Enjeux et intérêt éducatif ;
3. Des sites pour éduquer aux médias
4. Des sites pour éduquer à l’Internet
5. Des sites pour accéder aux médias
Bibliographie-Webographie

Programmes et éducation aux médias
Comme chaque année, le Clemi a mis à jour et en ligne son document consacré à la lecture des programmes scolaires sous l’angle de l’éducation aux médias qui s’articule selon cinq axes :
–    les ouvertures sur une éducation aux médias  (citoyenneté, ouverture sur le monde, curiosité, découvert…) ;
–    la lecture de l’image (fixe ou animée) ;
–    Les médias comme objet d’étude ;
–    Les médias comme supports pédagogiques ;
–    Le dernier axe relève d’autres  références : activités et  compétences (notamment informatiques),  productions d’élèves.

« Renvoyé spécial »
Pour sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias, la maison des journalistes et le Clemi organisent l’opération « Renvoyé spécial ». Des élèves rencontrent un/e journaliste réfugié/e politique en France.
Les pré-inscriptions se font en ligne jusqu’au 7 octobre. La Maison des journalistes sélectionne les candidats, met en place la rencontre qui doit être préparée à travers des contacts entre l’enseignant et le/la journaliste.
Des conseils et plus d’infos sur la page dédiée à l’opération.
Rappelons qu’au cours des dix dernières années, plus de 500 journalistes et professionnels des médias ont été assassinés dans le monde. D’autres, plus nombreux encore ont été blessés.
Au cours d’une rencontre placée sous l’égide de l’Unesco, qui souhaite un plan d’action pour protéger les journalistes,  un intervenant a souligné : « Dans la grande majorité des cas, les victimes ne sont pas des correspondants de guerre internationaux mais des journalistes travaillant dans leur propre pays, souvent en temps de paix, et couvrant des histoires locales. Les auteurs de ces crimes sont le plus souvent restés impunis. » (Via la lettre Info FPJQ (fédération professionnelle des journalistes du Québec) du 15 septembre.)