Dessin de presse : expositions, rencontre ressources…

Sujet d’expositions ou de débat, le dessin de presse se prête aussi volontiers à l’étude en classe. Les outils pédagogiques abondent. Esquisse d’inventaire.

Expositions
Derniers jours
Vous avez jusqu’au 18 avril pour voir « Les meilleurs dessins du Trophée Presse Citron » à la Bibliothèque publique d’information (Bpi) du Centre Pompidou à Paris. L’exposition accueille cent cinquante dessins de presse des professionnels et des juniors, les lauréats de 2011 et une dizaine d’œuvres originales de Nicolas Vial. Crée en 1993 par l’école Estienne, le « Presse Citron » est un concours national organisé en deux catégories : « professionnels » et « juniors ». La seconde s’adresse aux étudiants de 120 écoles d’art et de design.
Source : le site du Bpi.
Le site du concours.

Itinérante
L’exposition du Synap (Syndicat National des Attachés de Presse Professionnels) « 50 dessins de presse » accueillie dans dix villes poursuit son parcours.
Elle est actuellement à Metz (jusqu’au 30 avril), à l’École Supérieure d’Art de Lorraine , avant de partir pour le Press Club de Lyon (mois de mai), puis pour le Press Club de Montpellier (en juin).
Les œuvres sont articulées autour de quatre thématiques :
• le métier de RP (Relations publiques) ;
• information et Communication ;
• information et pouvoir de l’information ;
• limites de l’information.
Voir aussi ici.

Virtuelle
« Sans rature ni censure ? » qui propose des caricatures éditoriales du Québec est une exposition virtuelle du musée Mc Cord.
Elle est organisée en plusieurs sections qui permettent de découvrir la collection du musée sous différents aspects et de plusieurs manières. Parmi elles :le réseau de caricatures ;

• recherche dans la collection (20 000 caricatures réalisées entre 1759 et 2005) ;
• quelques mots sur le métier ;
• sujets à explorer ;
• caricatures du jour ;
• entrevues avec les artistes.
Quant à la section « pour les profs », elle propose cinq scénarios pédagogiques.
Bien que l’exposition traite du Québec et de son histoire, les enseignants y trouveront certainement de la matière à exploiter.

Rencontre
Le 23 avril prochain, des dessinateurs de Cartooning for Peace se retrouveront au Mémorial de Caen. Ce dernier leur consacre une exposition permanente depuis le début de 2010. Au cours de cette journée ouverte au public, 35 dessinateurs « feront le point sur la liberté d’opinion dans le monde, les censures, les différentes formes d’expression graphique, l’avenir et la place du dessin de presse.
Cette initiative sera renouvelée chaque année.

Ressources en ligne
Autour d’expositions
Cartooning for peace propose deux dossiers à télécharger, à utiliser avec les élèves du primaire ou du secondaire. Ils ont été conçu en relation avec les expositions « Dessins de Presse à la Une » et « Dessins pour la Paix ».

Taches d’opinions est le titre de l’exposition permanente de 700 m² consacrée au dessin de presse par le Mémorial de Caen. Cet espace donne aux enseignants des pistes de travail. Mais, le cahier pédagogique téléchargeable, (pour les secondaires) peut très bien être utilisé en dehors de toute visite. Il aborde cinq thématiques :
• les conflits armés ;
• les droits de l’homme ;
• les inégalités nord-sud ;
•le réchauffement climatique ;
• tabous, censure et interdits.

En prolongement de la Semaine de la Presse
En complément du cédérom « Image de presse » proposé pour la 22e Semaine, Plantu, président de Cartooning for peace et Jean-François Leroy, directeur de Visa pour l’image répondent à des questionsportant sur des couples d’images qui y figurent.

À noter le cédérom « Images de presse » et ses fiches pédagogiques sont maintenant accessibles en téléchargement sur le site du clemi de l’académie de Versailles

Site
En plus des sites déjà mentionnés ici (voir les propositions d’articles ci-dessous), retrouvez des dessins du monde entier sur Cagle

Livre
Quand le papier traite du virtuel : « Dessin de presse et Internet » de Guillaume Doizy, publié par Eiris (Université de Bretagne occidentale) en 2010 –(222p 10€) aborde les sujets suivants :
• du papier au web, un transfert du dessin éditorial qui se généralise ;
• sites et blogs de dessinateurs : une présence multiforme ;
• un rapport à l’image inédit ;
• le dessin de presse en ligne : un patrimoine pour quelles recherches ? ;
Le cahier central propose des dessins tandis que des interviews de dessinateurs sont reprises in extenso.