Le droit de publication lycéen fête ses 20 ans

À l’occasion de l’anniversaire de la circulaire du Ministère de l’Éducation nationale, l’association Jets d’encre, l’observatoire des pratiques de presse lycéenne, associée au Clemi et au réseau de la vie lycéenne ont mis en place un site Internet qui se veut un portail pour les journalistes lycéens. Expositions, formations, enquête… sont également au programme.


La France compte 4 280 lycées -dont 1 653 professionnels – (source), chiffre 2009-2010. Le dernier recensement des journaux lycéens, effectué en 2001, en comptabilisait 481, nombre qui reste relativement stable (soit un pourcentage journaux/établissement de plus de 11 %).
Les premiers journaux lycéens conservés en France remontent au XIXe. Pour exister, ceux-ci avaient le choix entre la clandestinité ou le cadre de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Un statut lourd à mettre en œuvre et difficile à appréhender par des jeunes. Depuis 1991 une circulaire du Ministère de l’Éducation nationale leur reconnaît le droit de créer un journal dans leur établissement. Celle-ci a été actualisée en février 2002 à la demande de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne
Le nouveau texte clarifie en particulier les modalités d’exercice du droit de publication et encadre les celles des interventions des proviseurs, ce qui accorde aux lycéens une plus grande liberté d’expression.
En complément, une charte, code de déontologie de la presse jeune a été créée. Elle comprend six articles, simples et courts. L’association Jets d’encre propose une « carte de presse jeune » à ceux qui s’engagent à respecter ce code.
Cependant, même si le droit de publication est désormais acquis, les lycéens rencontrent encore des difficultés. Les phénomènes d’auto censure voire de censure exercée par des adultes existent. Et ce d’autant plus que les jeunes sont sous-informés, ignorent souvent leurs droits et leurs responsabilités. Les textes prévoient pourtant une formation, mais celle-ci relève de l’exception.
Au-delà de ce cadre « théorique », les rédactions lycéennes souffrent aussi d’un manque de temps et de moyens.

Un site, des actions

Très impliquée dans l’expression lycéenne, l’association Jets d’encre lance, avec ses partenaires « Créer un journal lycéen ». Au-delà des outils téléchargeables conçus à l’intention des jeunes et de la communauté éducative, le site propose des idées d’actions pour participer au 20e anniversaire.
– Parallèlement, a été lancée une campagne d’incitation à la création via une campagne d’affichage qui informe les lycéens sur leur droit de publication.
- Une exposition en ligne, consultable à partir du 29 mars sur le site du Clemi à la rubrique « production des élèves » fera découvrir toute la variété de cette presse à travers des articles et des dessins des années 1990 et 2010, issus des fonds du clemi, JPresse et Jets d’encre. Des témoignages sur ces expériences qui ont pu marquer le parcours personnel ou professionnel complètent les documents.
- Des formations pour les représentants élus des lycéens sont organisées dans certaines académies.
- Une enquête – L’observatoire des pratiques de presse lycéenne et le clemi ont envoyé un questionnaire a plus de 250 rédactions. L’enquête vise à dresser un état des lieux précis de la mise en œuvre du droit de publication. Les résultats seront publiés à la fin de ce mois.
- Imaginer un journal lycéen en 2031 – Le Clemi propose aux lycéens d’imaginer leur journal en 2031. Les premières productions seront mises en ligne courant mai sur le site du clemi rubrique « production des élèves ».
– Parmi les rassemblements et les événements, à signaler la 7e édition d’Expresso, le festival national de la presse jeune. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 mai.