Collégien Reporter à la Provence : la fiche pratique

Cette année, le thème du concours « Collégien reporter » (1) reste « la découverte de l’entreprise », qu’il s’agisse de ses métiers, de son organisation, de ses innovations ou de ses activités et productions. On pourra aussi prendre en compte les recommandations ministérielles pour la semaine école-entreprise (du 22 au 27 novembre)  . Ainsi il pourra être question de « la création d’entreprise » ou de « la promotion de l’entrepreneuriat ». Voici une fiche pratique pour aider les participants.

La collecte de l’information
1 — Choisissez un angle : un métier dans l’entreprise, la chaîne de fabrication, la journée d’un chef de service, un savoir-faire nouveau ou ancestral…

2 — Votre enquête peut  aussi partir d’une question problématique. Exemple : Quelles sont les étapes nécessaires à la production d’une boîte de chocolats ? Comment fait-on pour travailler à plusieurs sur un projet ? Etc.

3 — Votre enquête contiendra probablement des éléments extraits d’entretiens. Pour interviewer une personne, pensez à préparer vos questions et à bien les cibler sur l’objet de votre enquête. Une bonne préparation vous permettra d’être bref et donc de faciliter votre travail de rédaction. Peut-être aurez-vous la possibilité de faire relire à la personne ses réponses rédigées.

4 — Ouvrez vos yeux, vos oreilles, vos mémoires pendant vos visites dans l’entreprise. Notez sur un carnet tout ce qui  pourrait concerner votre enquête, y compris les détails. Mais concentrez-vous sur votre sujet (d’où l’importance de bien le délimiter à l’avance).

5 — L’article sera publié, aussi la classe – et l’équipe d’enseignants qui l’encadre -, engagent-ils leur responsabilité quant aux informations y figurant. Une vérification scrupuleuse des données et des propos s’impose donc.

Le titre
Un bon titre cumule trois qualités :

1.— Il contient absolument l’information principale du texte ;

2.— Il est court, tout en respectant le sens de l’information ;

3.— Il est simple.

L’article

Après avoir lu un bon titre, le lecteur manifeste naturellement l’envie d’en savoir plus. Il s’apprête donc à lire l’article. Le fera-t-il jusqu’au bout ? Tout consiste donc à soutenir son intérêt jusqu’à la fin du papier. Tout le monde sait que la vigilance et l’attention du lecteur sont très fragiles et diminuent rapidement. Pour qu’il aille jusqu’au bout, il faut que l’article soit vraiment passionnant ou que le lecteur se sente directement concerné.

Voici quelques conseils pour augmenter les chances de lecture :
–          Proposer des phrases courtes et simples. Rien ne sera jamais meilleur ou plus efficace pour être lu et compris que l’association d’un sujet, d’un verbe et d’un complément. Nous ne faisons pas de la littérature, mais rédigeons des informations vérifiées, donc justes. L’écrit journalistique est lié à la responsabilité de celui qui rédige, car il diffuse des informations sur des personnes physiques (vous, moi, nous) ou morales (des entreprises par exemple) qui seront lues par des dizaines de milliers de personnes voire beaucoup plus.

-          Donner une respiration, en créant des paragraphes. Le bon rythme : une idée, un paragraphe.

-          Raconter une histoire. Pour qu’elle soit plus vivante, insérez des citations, faites parler les gens que vous rencontrez, nommez-les précisément (nom, prénom, qualité) et ouvrez les guillemets. Soyez également précis sur les dates que vous donnez.

La photo
Pensez toujours à réaliser une photo vivante. Imposez-vous un premier plan dans la composition du cadrage, n’hésitez pas à vous rapprocher du sujet que vous photographiez, évitez les grandes zones vides, n’oubliez jamais que votre photo est également un élément d’information. La photo doit enrichir l’article et, dans le meilleur des cas, elle doit apporter une information supplémentaire au reportage que vous venez de réaliser.

Enfin, n’oubliez jamais de légender très précisément chaque photo. Si une personne ou plusieurs sont sur la photo et ont un lien direct important avec le sujet traité, n’oubliez pas de les nommer. Ce conseil ne s’applique pas bien entendu s’il s’agit d’un groupe anonyme tel qu’une foule.

Consignes techniques

Pour le concours du « collégien reporter » auquel vous vous apprêtez à participer, voici quelques consignes à respecter impérativement :
Longueur de l’article :
2000 signes espaces compris. Tous les logiciels de traitement de texte sont dotés d’un compteur de signes. Nous vous conseillons de rédiger, corriger et ajuster votre article en utilisant le traitement de texte avant de le déposer sur notre site. Lorsque vous procéderez au copier-coller de votre reportage dans l’espace dédié sur le site laprovence.com, vérifiez que votre texte est bien complet.

Vos photos doivent être elles aussi déposées sur notre site en même temps que l’article. Nous Déposez-en  trois ou quatre au maximum (nous en publierons certainement une). Le « poids » de chaque photo ne doit pas dépasser 1 Mo, pour un format moyen de 15cm x 10cm.

Votre reportage sera mis en page par la rédaction du groupe La Provence.

Florence Cottin, déléguée Arpej de La Provence.

Les fiches conseils suivantes peuvent aussi vous aider : Réussir un article, Réussir une photo, Cadrer légender.


1) Le concours du Collégien Reporter est organisé en partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille et avec l’Union Patronale Régionale par la rédaction de la Provence. Il concerne les élèves en classe de 3ème DP3. Les inscriptions sont ouvertes.  Le nombre de participants est limité, les sélectionnés recevront une confirmation par mail.