Lycée : nouveaux programmes et éducation aux médias

Le site Educsol publie les nouveaux programmes du lycée. Jusqu’au 28 mai, ceux de la première sont soumis à l’avis des enseignants. Français et éducation civique font une place à l’éducation aux médias.

Les comités d’experts rédigent les nouveaux programmes de lycée. Ils viennent d’en publier la « deuxième vague » : les programmes de seconde d’ECJS, de seconde et première de français; de première générale en histoire-géo, maths (ES, L et S), physique chimie, SVT ;  des langues vivantes du cycle terminal, des sciences de l’ingénieur.
Le reste du programme de première sera mis en consultation plus tard.
L’éducation aux médias trouve une place dans les cours d’éducation civique juridique et sociale. En seconde l’ECJS aborde : « Vivre dans une société démocratique : le Droit, la loi et la Justice », en première « Les institutions, la vie politique et sociale, la nation et sa défense ».
Le texte indique : « Afin de rendre ces thématiques accessibles aux élèves et de susciter leur intérêt, les entrées concrètes sont privilégiées, en s’appuyant notamment sur l’histoire et sur l’actualité, en organisant éventuellement des rencontres avec des intervenants qualifiés. Les professeurs, qui ont toute leur liberté de choix dans les points d’appui pour traiter les thèmes proposés, peuvent varier les démarches pédagogiques.
La question de l’information (recherche, mise à distance critique, hiérarchisation des données), enjeu démocratique majeur, incite à développer des travaux individuels ou collectifs, en autonomie accompagnée, à travailler avec les élèves sur l’usage des TICE et de l’Internet. »

Le texte du programme de première

Quant au programme de français de première, il mentionne clairement l’éducation aux médias et la décrit ainsi :

« Durant toute leur scolarité au lycée, les élèves font un usage régulier d’outils et de supports numériques pour chercher, organiser et produire de l’information ou pour communiquer dans le cadre de leur travail scolaire. Par ailleurs, ils sont encouragés à pratiquer des activités utilisant différents médias (radio, presse écrite, audiovisuel principalement). Cet usage courant ne signifie pas pour autant qu’ils en comprennent les logiques fondamentales ni qu’ils aient une conscience claire des enjeux et des incidences de ces technologies sur leurs modes de penser et d’agir. Il est donc nécessaire de leur faire acquérir une distance et une réflexion critique suffisantes pour que se mette en place une pratique éclairée de ces différents supports, en leur montrant ce qu’ils impliquent du point de vue de l’accès aux connaissances, de la réception des textes et des discours, de l’utilisation et de l’invention des langages, comme du point de vue des comportements et des modes de relations sociales qu’ils engendrent. Le professeur de lettres a un rôle majeur à jouer pour faire acquérir cette compétence aux élèves. Son objectif est de développer leur autonomie afin de les aider à se servir librement et de manière responsable des médias modernes, comme supports de pratiques citoyennes, mais aussi créatives.
En français, l’accent sera mis, sur les questions d’énonciation (comprendre les procédures à l’œuvre dans différents types de textes, de discours et de dispositifs médiatiques, en lien avec leurs conditions de production et de diffusion) et d’interprétation (comprendre comment se construit et se valide une interprétation).
Pour faire acquérir par les élèves cette compétence en matière de culture de l’information et des médias, une collaboration du professeur de lettres avec le professeur documentaliste est vivement recommandée. »

Programmes plus détaillés sur le café pédagogique.
La consultation sur eduscol, le document sur la seconde, celui sur la première.