Des journées rythmées par les médias

Trois études récentes confirment l’influence d’Internet sur les modes de consommation des différents médias.

« En 2007, les Français de 13 ans et plus ont eu en moyenne 41,3 contacts par jour avec un support média ou multimédia. Soit 5,8 % de plus qu’en 2006 » C’est la conclusion de l’étude 2007 de Media in life réalisée par Médiamétrie et publiée fin février. Pour mémoire, en 2005, le pourcentage était de 36,7 %.
L’étude souligne aussi que les Français adaptent leurs activités selon les moments de la journée. Ainsi, le matin, plus de la moitié d’entre eux écoutent la radio, et un sur cinq consulte la presse. Internet émerge : entre 9 heures et midi, 14 % des personnes sont connectées. À l’heure du déjeuner, 41 % sont devant leur petit écran.
Le soir, entre 21 heures et 22 h 30, 52,4 % des 15-24 ans regardent la télévision, 17,7 % téléphonent avec leurs mobiles et 14,9 % surfent sur Internet. Par contre, chez les 35-49 ans, 70 % regardent la télévision et 10 % lisent la presse.

La consommation de vidéos « explose »

Parallèlement, l’étude de l’Observatoire de la convergence média d’Ipsos confirme l’engouement pour la consommation des médias en dehors de leur support d’origine (résultats de la troisième vague publiés mi-février). Ainsi, par rapport à la première vague de résultats, ce mode de consommation a attiré deux millions de nouveaux pratiquants, une progression de près de 10 %.
Même si la radio est toujours le premier média consommé de façon convergente, (près de 2/3 des internautes), la plus forte progression est enregistrée pour la consommation de vidéos issues de sites généralistes ou spécialisées dans le partage vidéo. Elle est de 43 %, 14,3 % millions de personnes, soit près d’un internaute sur deux, est concerné. Cette forte augmentation est à relier avec le développement des vidéos réalisées et mises en ligne par les internautes eux-mêmes. Ainsi 27 % des internautes ont consultés des vidéos réalisés par leur pairs au cours des trois derniers mois de 2007.
Quant à la lecture de la presse en version électronique (il s’agit ici des éditions en pdf et non de la consultation des sites des journaux), elle rassemble 5,5 millions de personnes. Quatorze pour cent des internautes ont donc lu au moins une fois un quotidien en édition électronique au cours des trois derniers mois et 11 % au moins une fois un magazine.
Pour les internautes, le premier avantage de la convergence est le fait de « pouvoir choisir le moment de fréquentation des différents médias » (78 %).

75 % des internautes sont des « contributeurs »

La troisième étude, réalisée par TNS sofres,  est  intitulée « Web 2.0 (1) : de nouvelles frontières pour la communication corporate ». Elle a été réalisée « on line » auprès d’un échantillon de 1010 internautes français de plus de 15 ans utilisateurs du Web 2.0.  Elle corrobore et complète les deux précédentes. Ainsi 93 % des internautes français (soit 62 % de la population) sont utilisateurs d’au moins un support (34 % de trois à quatre supports, 31 % de cinq à six.
Les trois-quarts d’entre eux sont contributeurs d’au moins un support (les plus utilisés étant dans l’ordre : les forums (84 % utilisateurs, 38 % de contributeurs), les blogs (79 et 24 %), les sites de réseau communautaires (69 et 42 %), le partage de photos et de vidéos en ligne (67 et 30 %), les chats (64 et 26 %).
La fréquence de contribution est élevée, de plusieurs fois par mois à tous les jours  (19 % pour les forums et les chats, 13 % pour les blogs).

1)    les supports du Web 2.0 : blogs, chats, forums, sites de réseau communautaires (ex. facebook), sites de partage de photos et de vidéos en ligne, postcasts ou vidcast, univers virtuels, wikis.